By using cookies we insure the best experience of our site. To learn more, know the cookies we use from the site and eventually disable them, please access the Cookie Policy.
I you keep on surfing in this site, you go through cookie approval to be used

IGI&CO avec GORETEX®


AUTOMNE HIVER
Les chaussures IGI&CO avec GORE-TEX® garantissent la meilleure combinaison: imperméables et en même temps respirantes, conservant les pieds secs et protégés contre les refroidissements et les échauffements avec un résultat de bien-être incomparable.
Grâce aux pores microscopiques de la membrane GORE-TEX®, appliquée à l’empeigne, la pluie et l’eau ne pénètrent pas mais la chaleur et la transpiration sont facilement évacuées.

Tous les bienfaits de la membrane GORE-TEX®, ainsi que la technique de fabrication spécifique et les normes strictes de qualité contribuent à en faire un produit unique pour le bien-être dans toutes les conditions climatiques.



 IGI&CO GORETEX® avec technologie de produit SURROUND™ 

logo-goretex-surround
PRINTEMPS ETE

breathable-waterproof-en

         37344003734400s

         

Les modèles, pour le printemps et l’été, de la ligne IGI&CO GORE-TEX® avec la nouvelle technologie SURROUND™ garantissent un confort climatique qui enveloppe le pied à 360°. La pluie et l’eau n’arrivent pas à pénétrer à travers les pores microscopiques de la membrane GORE-TEX®, mais la chaleur et la sueur en excès sortent à travers la tige et les vastes ouvertures de la semelle qui a une construction toute particulière.
Celà rend les chaussures IGI&CO GORE-TEX® avec la technologie surround idéales pour le plein-air aussi-bien que pour l’intérieur, quand il pleut et quand il y a du soleil.
Les chaussures IGI&CO ayant la nouvelle technologie GORE-TEX® SURROUND™ sont visiblement transpirantes et imperméables dans le temps.

 

freRegardez comme on est bien, aussi-bien avec la pluie qu’avec le soleil! Regradez le nouveau spot à la télé!

fre Visitez la collection GORE-TEX® avec technologie SURROUND™

 

trattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitrattitratti